MaCase

En mai 1996, l’aventure d’une bande d’étudiants férus de musique va prendre une tournure professionnelle avec la rencontre d’un grand monsieur de la musique camerounaise. Encadré par Jay Lou Ava, Macase commence à faire des sorties dans les cabarets et les petites scènes locales. Ensuite, c’est la rencontre avec Sam Mbende qui va déboucher sur l’enregistrement de leur premier album ‘’Etam’’ en 1998 et dont la sortie aura lieu un an plus tard en Juin 1999.

Le succès est au rendez-vous.

Deux ans plus tard c’est le début des prestations à l’international, le marché des Arts du spectacle Africain ‘’MASA’’ ensuite le prix découverte RFI.

C’est aussi le temps des collaborations, la plus marquante étant celle avec Manu Dibango avec qui MACASE fera de nombreux concerts dans le monde. Après dix années passées ensemble, on assiste aux premiers départs pour des carrières solos. Blick Bassy et Henry Georges Okala les deux chanteurs, Ruben Binam le pianiste, puis Corry la chanteuse quittent le navire.

Serge Maboma, Bassiste et un des leaders du groupe refuse de jeter l’éponge. Avec Roddy Ekoa, le batteur et Roger Dubois, ils vont reconstruire le groupe avec de nouveaux membres, une nouvelle philosophie, de nouvelles musiques, un nouveau spectacle.

Avec Serge Maboma à la Bass, Roddy Ekoa à la batterie, Roger Dubois Minka à la guitare, Jules Tawembe aux synthées, Abanda Petit Jean aux percussions et les « deux vierges », Sandrine Nnanga et Merveille Tsang’Mbe aux micros, Macase s’est doté d’un nouveau visage sans perdre son âme.

L’acte de renaissance a été signé le vendredi 21 septembre 2014 à Yaoundé. Sur les planches de l’Institut français de Yaoundé, Serge Maboma, Dubois Minka et Roddy Ekoa, les trois rescapés du naufrage qui a emporté les cinq membres du groupe ont démontrés que Macase a encore de beaux jours devant lui. Si la carte d’identité musicale du groupe est restée intacte, son exécution a évolué avec l’arrivée de nouveaux membres tous reconnus pour leur virtuosité et une exigence à la limite de la perfection.

La musique est restée celle qui caractérisait le groupe Macase, le «Bantu Groove», une rencontre entre les musiques du terroir camerounais et toutes les musiques du monde. Le nouveau spectacle par contre est un régal de maîtrise technique et une présence bien plus marquée des rythmes locaux à qui les influences de jazz apportent une saveur universelle.

 

Route du Jazz

ROUTE DU JAZZ raconte l’histoire musicale des Africains. Un point de départ, l’Afrique ; plusieurs territoires au-delà des mers : Les Amériques, les Caraïbes. Résultat ? Le rythme se multiplie et prend des formes nouvelles là où il renait. Produit d’une synthèse entre la tradition africaine et la création européenne, rendue possible sur le sol américain, le jazz porte en lui les stigmates de l’Histoire.

À travers des portraits photographiques et des entretiens, je retrace le voyage du rythme. Des anecdotes, des témoignages personnels, un hommage aux acteurs de cette épopée.

 

NAISSANCE DU PROJET

1995 : Rencontre avec Monsieur Doudou Diène, initiateur de la ROUTE DES ESCLAVES à l’UNESCO. Nous avons discuté de la résultante culturelle de l’esclavage dans les pays où il était institué.
1998 : Rencontre avec le pianiste américain Randy Weston. Il venait de sortir un album intitulé “Khepera”. Lors de notre entrevue, il m’apprend qu’il a été plusieurs fois en Afrique et qu’il considère sa musique comme un rythme purement africain. Ces deux rencontres déterminantes m’ont permis de me lancer sur le projet « Route du jazz ».
2014 : Sortie du livre Route du jazz.

 

DES ARTISTES ET DES LIEUX

J’ai photographié les artistes durant leurs tournées en France durant les festivals ou en clubs. Certains musiciens, que je connais intimement, m’ont permis de les photographier chez eux ou dans leur chambre d’hôtel.
C’est ainsi que j’ai rencontré Archie Shepp et Manu Dibango chez eux à Paris, Ron Carter à son domicile New-yorkais, Ralph Tamar en Martinique son île natale et bien d’autres artistes encore. Cette proximité m’a permis de faire des images qui dévoilent leur personnalité. Pour moi, c’était l’occasion de réaliser un travail créatif et artistique sur le portrait autour de musiciens qui apparaissent avec ou sans leur instrument, dans des situations moins classiques.
Pour l’ensemble de ce travail, je me suis rendu dans différents lieux symboliques : Gorée, Martinique, Guadeloupe, Guyane, République Dominicaine, New York, Montréal et bien d’autres villes.

UNE EXPOSITION PHOTOGRAPHIQUE ITINÉRANTE

La sortie du livre s’accompagne d’une exposition photos itinérante, de l’Afrique aux Caraïbes, en passant par les Amériques.
Première étape : Marseille, ville méditerranéenne, carrefour de l’Europe et de l’Afrique. La première exposition s’est tenue à la bibliothèque l’Alcazar du 24 juin au 26 juillet 2014, dans le cadre du festival Jazz des 5 continents.

L’exposition sera proposée à différentes villes : Douala, Jazz à Tournai en février 2015, Johannesburg, Cape Town Jazz Festival, Maputo, Harare, Gaborone Dakar, Abidjan, Accra, Naïrobi, Luanda, Libreville, Essaouira, Casablanca, Martinique, Guadeloupe, Haïti, Sainte Lucie, Guyane, NYC, Montréal, Toronto, La Havane…

www.routedujazz.com

 

Arts Design Africa

Découvrez Arts Design Africa, la 1ère galerie en ligne dédiée à l’art contemporain africain !

Arts Design Africa est la première galerie d’art numérique dédiée à la promotion et à la vente des œuvres contemporaines africaines ou d’inspiration africaine.

Cette jeune startup française fondée en 2016 par Julie Abisségué et Justine Balsan, ambitionne de changer notre regard sur la production artistique africaine et de permettre à tous de découvrir et d’acquérir des oeuvres uniques et innovantes.

Une conviction : Design is Everywhere in Africa, l’Afrique est une galerie d’art à ciel ouvert.

Une ambition : Offrir une fenêtre numérique ouverte sur le monde et sur la richesse et la diversité de l’art contemporain africain, loin des représentations encore trop stéréotypées d’un continent qui déborde de ressources et de talents.

Une mission : Proposer un nouveau regard sur l’art contemporain africain, reflet d’une Afrique jeune, moderne, dynamique et incroyablement créative.

Arts Design Africa rapproche les amateurs d’art contemporain internationaux et les artistes africains à travers 3 scènes articulées autour d’une seule ambition : faire découvrir des coups de cœurs, des pépites, des sélections éclectiques et iconoclastes d’œuvres contemporaines inspirées par l’Afrique et inspirantes pour tous.

 

  • La galerie

Des œuvres rigoureusement sélectionnées par un comité d’experts passionnés sont désormais accessibles au plus grand nombre (collectionneurs, amateurs d’art, grand public). Nous facilitons les échanges entre les artistes africains et le public occidental : les artistes partagent leur travail et leurs sources d’inspiration, les barrières tombent et les membres de la communauté co-construisent un nouveau regard sur l’art contemporain africain.

  • Le magazine

Tous les quinze jours, un artiste, un événement, un pays ou une initiative culturelle d’inspiration africaine est mis à l’honneur. Les tendances, les mouvements artistiques et l’actualité sont décryptées pour mettre au jour la diversité, le dynamisme et les promesses de l’art contemporain africain.

Plateforme de visibilité des artistes contemporains africains, émergents ou confirmés, Arts Design Africa leur permet de prétendre à une renommée internationale, une cotation auprès de professionnels.

  • Des événements

Espace de rencontres artistiques, de partage et de métissage, Arts Design Africa propose également des expositions, des performances d’artistes, des ouvrages d’art, des visites guidées de collections privées d’art contemporain africain pour permettre la rencontre et la résonance interculturelle, la découverte de nouveaux univers.

Arts Design Africa, c’est le pari ambitieux et iconoclaste de deux jeunes Parisiennes passionnées par la richesse artistique et créative de l’Afrique.

“L’Afrique est le next big thing!”

Notre objectif est d’accompagner les artistes africains dans l’ère du numérique et de promouvoir le dynamisme créatif de l’Afrique d’aujourd’hui, loin des représentations encore trop stéréotypées d’un continent qui déborde de ressources et de talents artistiques.

Nous partageons l’ambition de montrer le vrai visage de l’Afrique contemporaine et de mettre au jour sa jeunesse, sa créativité et sa richesse artistique.

La startup Arts Design Africa est incubée chez Paris Pionnières, l’incubateur leader des femmes entrepreneurs en France et en Europe, et bénéficie du soutien de Led By Her.

Et beaucoup d’autres artistes…

  • Juliette Ombang, directrice de la Maison Black Girafe, spécialisée dans le stylisme et le modélisme.
  • Compagnie Chantal Gondang, troupe de danse afro contemporaine www.compagniechantalgondang.com